En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre entité ainsi que par des tiers afin de vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts, la possibilité de partager des articles sur les réseaux sociaux, et la réalisation de statistiques d'audiences.

Plus d'informations sur les cookies
 

Bienvenue sur le site de Saint Seurin de Cadourne
Le Restaurant

OK
Incinération des végétaux

Attention,
le brûlage à l'air libre des végétaux est interdit...
Il faut les valoriser !

Le journal de la commune

Le dernier exemplaire:

journal n°39

Toutes les éditions

<Calendrier>
Mars 2019

 
Pascaline raconte...
Les  grandes étapes  de l’Histoire  de Saint  Seurin  de  Cadourne

 
Les  grandes étapes  de l’Histoire  de Saint  Seurin  de  Cadourne


La préhistoire

L’Histoire de Saint Seurin de Cadourne, comme celle des autres villages des bords de Gironde, se confond avec l’Histoire de L’Estuaire .
 
Il y a environ 10 000 ans , la côte océane se situait plus à l’ouest . La remontée des eaux  provoquée par la fonte des glaciers de la dernière période glacière, submerge  une  partie du continent .
 
Les coquillages de toutes sortes, les oursins fossilisés que l’on trouve encore dans les vignes, restent un témoignage de ce patrimoine très ancien .                 
Vers - 9000 ans , la Gironde rejoint l’océan par un large delta  parsemé de petites îles sur lesquelles s’établiront un peu plus tard des habitats .
A  cette époque, la rive gauche de la Gironde est échancrée de nombreux golfes profonds. La Rivière s’enfonçait  dans les terres où s’installeront  les villages comme Saint Seurin de Cadourne… Le marais de Reysson, qui appartient en partie à la commune, formait un abri naturel où des peuplades  s’établirent .
Peu à peu, les alluvions apportées par le fleuve colmatent les golfes: les hommes vont pouvoir y vivre . 


A partir de - 8500, des peuplades de chasseurs et de pêcheurs s’installent sur la côte et sur les îles.
On  a retrouvé de nombreux témoins de leur présence : haches de pierre, pointes de flèches, grattoirs  etc…
Sur le territoire de ce qui deviendra Saint Seurin de Cadourne, la  station néolithique « des Douves », et bien d’autres terres qui bordaient le golfe étaient riches de ces outils de silex .

Entre - 5000 et - 4000, les populations se sédentarisent en découvrant l’agriculture et l’élevage. C’est à cette
période que sont fabriquées les premières poteries .

A partir de - 2200 , commence le travail du métal, tout d’abord celui du cuivre venant d’Espagne.
 
Puis , de - 1800 à - 800, c’est l’âge du bronze, alliage de cuivre et d’étain venant de Cornouailles, en Angleterre . Cette importation de cuivre et de bronze  nous incite à penser que le commerce se faisait par voie d’eau. En ce qui concerne Saint Seurin de Cadourne, on peut imaginer que les ports de Mapon et de La Maréchale jouaient, dès la Préhistoire, un rôle important dans ce commerce.
Une des grandes spécialités médocaines est la hache de bronze étroite, à bords parallèles et à tranchant rectiligne. Munie d’un manche, elle pouvait servir d’outil, ou bien encore de monnaie d’échange.
 
Quelques spécimens de ces haches ont été découverts à Saint Seurin de Cadourne comme dans tout le Médoc.

L'antiquité


Vers -800, des envahisseurs venus d’Europe Centrale amènent la technique du travail du fer.
Les objets de fer ne se conservant pas dans les milieux humides, il est difficile d’en retrouver .
Nous ne savons donc pas grand-chose de ces populations primitives qui peuplaient le Médoc. Il est fort probable que certaines d’entre elles se soient installées sur le territoire de ce qui deviendra notre commune.

Un peu plus tard, jusqu’au 1er siècle avant Jésus Christ , arrive un autre peuple Celte: les Bituriges Vivisques.
Ce peule fonde Burdigala (Bordeaux) et s’installe à Brion, à quelques kilomètres de Saint Seurin de Cadourne, au fond du golfe du marais de Reysson:

Lorsque Jules César entreprend de conquérir l’Aquitaine, au milieu du 1er siècle avant Jésus-Christ, son lieutenant Crassus n’a aucune difficulté à occuper le Médoc dont les habitants, les Médulliens, adoptent très vite la façon de vivre de leurs conquérants, les romains . Les riches Médulliens construisent de magnifiques villas, autour desquelles se constituent de grands domaines agricoles.
Ces villas sont à l’origine de beaucoup de nos villages. A Saint Seurin, on peut citer les domaines de Sénilhac Doyac le lieu-dit « Le Villa » qui furent parmi ces grands domaines agricoles ( céréales et élevage ).
Ces grands domaines se trouvaient très proches de l’agglomération de Brion où sont édifiés un Temple, un Théâtre, des bâtiments publics, des habitations …
Très vite commence  dans ces domaines, la culture de la vigne, aux alentours de l’an 40 de notre ère, sous le règne de l’empereur romain Claude .




 

 
SMICOTOM

Collectes de fin d'année

Jours de collecte

bacs gris et déchets de cuisine:
Mardi après midi

bacs jaune et le verre :
Jeudi Après-midi
tous les 15 jours


smicotom


AIDE AU TRI

DU NOUVEAU DANS LA COLLECTE DU VERRE

Dernier arrêté municipal

"La pratique du démarchage commerciale sur le territoire de la commune."

Attention aux abus, restez vigilants.

La lettre des aidants du médoc

les aidants du médoc

Hébergement provisoire

Trouver un hébergement alternatif pour les Jeunes en formation et en mobilité,
chez des Particuliers.

un deux toit

La plaquette pour les jeunes
La plaquette pour les propriétaires

Le Relais

à St Seurin: devant la mairie
1 place du 11 novembre

Le Relais

La récupération des textiles : Une triple utilité 
En savoir plus.

Révision des listes électorales

PARC NATUREL REGIONAL MEDOC

En savoir plus

91743 visites
 
a3w.fr © 2019 - Informations légales - www.saint-seurin-de-cadourne.fr